www.prehistour.eu

Les Routes de Charles Quint

UNE ROUTE IMPÉRIALE

Créé en 2007 dans le but de défendre et de promouvoir les attraits touristiques, historico-culturels et économiques des Routes de Charles Quint, le Réseau de Coopération des Routes de l’empereur Charles Quint réalise un important travail pour construire un programme culturel et touristique autour de l’empereur. Aujourd’hui, ce réseau regroupe plus de quatre-vingts villes et sites historiques répartis sur plus d’une dizaine de pays à travers les itinéraires parcourus par Charles de Habsbourg entre 1517 et 1557.

L’HISTOIRE À PORTÉE DE MAIN

Les Routes de Charles QuintÉtant donné que l’empereur Charles Quint a laissé son empreinte en de nombreux lieux, il est judicieux de les découvrir grâce à ce réseau qui va au-delà de l’histoire, car les communes qui en font partie font étalage non seulement de leur histoire, mais également de la richesse de leur patrimoine artistique, culturel et gastronomique.

Tazones, Laredo, Medina de Pomar, Medina del Campo, Valladolid, Tolède, Guadalupe, Grenade, le monastère de Yuste, etc. Au total, près d’une cinquantaine de sites, de centres associés et d’institutions conservent l’héritage de l’empereur. Des lieux où le passage de celui-ci est rappelé grâce à des reconstitutions historiques auxquelles participent des centaines de personnes et qui constituent des éléments de dynamisation très importants pour les communes qui les organisent. Le débarquement de l’empereur à Tazones et à Laredo ; son passage par Medina de Pomar, Medina del Campo, Valdestillas, Mojados ou Tornavacas ; et son arrivée au palais des Comtes d’Oropesa –actuel hôtel Parador National–, à Jarandilla de la Vera, sont des reconstitutions historiques qui valent la peine d’être vues au moins une fois dans sa vie.

Et n’oublions pas les attraits que possède chaque membre du Réseau des Routes de l’empereur Charles Quint, parmi lesquels se trouvent de nombreux sites historiques, tels que Medina de Pomar, dans la province de Burgos –et la ville de Burgos elle-même– ; Ampudia et Becerril de Campos, dans la province de Palencia ; Medina del Campo et Tordesillas, dans la province de Valladolid, ainsi que la propre ville de Valladolid ; Pasarón de la Vera, Garganta la Olla et Cuacos de Yuste, dans la région de La Vera de Cáceres, en Estrémadure ; ou bien Tazones et Villaviciosa, dans les Asturies. Citons également des sites classés au Patrimoine mondial de l’UNESCO, tels que la ville de Tolède et des joyaux de l’architecture comme le monastère de Guadalupe et l’Alhambra de Grenade, ou encore des lieux pleins de charmes et habités de légendes –quand il ne s’agit pas d’histoires vraies–, telles que celle de Barbara Blomberg –la mère de Juan d’Autriche, bâtard de l’empereur Charles Quint– ou celle de Charles Quint lui-même et de la fille d’un noble local, Magdalena, à Pasarón de la Vera.

Les Routes de Charles QuintAU-DELÀ DE L’HISTOIRE

Cette histoire est liée à d’autres éléments, tels que la gastronomie, la nature ou le patrimoine, qui transforment les villes et villages membres du Réseau des Routes de l’empereur Charles Quint en destinations attrayantes pour passer des vacances ou un week-end ou pour une simple escapade. Des endroits comme Ampuero ou Merindad de Valdivielso, parmi tant d’autres, sont un vrai plaisir pour les sens.

 

LES ROUTES :

La Route de l’arrivée du prince Charles, 1517 (Tazones-Valladolid)
• La Route du couronnement de l’empereur, 1520 (Saint-Jacques-de-Compostelle-Barcelone)
La Route des monastères, 1526 (Yuste-Guadalupe)
La Route de Charles Quint et Isabelle de Portugal, 1526 (Almeirim-Tolède-Séville-Grenade)
La Route du dernier voyage, 1556 (Laredo-Jarandilla) et 1557 (Jarandilla-Yuste)