www.prehistour.eu

www.prehistour.eu

 

 

 

 

 

L’Itinéraire Culturel du Conseil de l’Europe dénommé Chemins de l’Art Rupestre Préhistorique comprend, en Espagne, plus de cent sites archéologiques rupestres de grand intérêt scientifique, culturel, artistique et archéologique, tous étant accessibles à la société européenne et mondiale pour qu’elle puisse les découvrir et en profiter. Actuellement, plus de deux millions de personnes visitent chaque année ces enclaves où les premiers habitants de notre espèce ont exprimé leur art rupestre, un art transcendantal chargé de symboles inspirés par des croyances spirituelles et plein de références à la nature qui ont donné forme aux premiers paysages culturels de la péninsule Ibérique.

Chemins de l’Art Rupestre Préhistorique (Cueva de El Pendo)L’immense majorité de ces sites possède un grand capital symbolique et fait partie de l’Itinéraire Culturel européen PRAT-CARP ; trois d’entre eux étant même classés au Patrimoine mondial de l’UNESCO : la grotte d’Altamira et l’art rupestre paléolithique du nord de l’Espagne, l’art rupestre du bassin méditerranéen de la péninsule Ibérique et le site d’art rupestre préhistorique de Siega Verde (site associé à l’enclave voisine de la vallée de Côa, au Portugal).

Chemins de l’Art Rupestre Préhistorique (Cueva de Tito Bustillo)Par conséquent, l’Espagne apporte à l’offre touristique culturelle européenne quelques-unes des destinations d’art rupestre ouvertes au public les plus singulières du continent, qu’il s’agisse de sites archéologiques, de musées, de centres d’interprétation ou de parcs archéologiques et culturels. La plupart de ces sites sont de petite taille (une grotte, un abri sous roche, un rocher à l’air libre, un simple centre d’interprétation, etc.), mais il y a également des lieux avec d’importantes infrastructures touristiques où il est possible de découvrir de grands sites archéologiques présentant de magnifiques expressions artistiques, tels que Ekainberri, Altamira, Tito Bustillo, Teverga, Siega Verde, Maltravieso, le dolmen de Soto, Minateda, Villar del Humo, Cieza, Bicorp, les parcs archéologiques de Campo Lameiro ou de Cueva Pintada –la grotte peinte– de Gáldar, les parcs culturels de la rivière Martín ou de la rivière Vero, Albarracín, La Valltorta-Gasulla, etc.

Quinze itinéraires ont ainsi été tracés à travers l’Espagne afin de connaître le premier art de l’humanité et les incroyables paysages –souterrains et à l’air libre– où cet art est exposé.

Les grottes de la corniche Cantabrique, les pétroglyphes de Galice, les abris sous roche et les rochers de la Meseta et du bassin méditerranéen, etc., les premières pinacothèques rupestres de l’humanité sont ouvertes au public en Espagne. Venez les visiter !

 

1. Le Pays Basque paléolithique
2. Le pays d’Altamira
3. Les grottes et paysages de l’est des Asturies
4. Le Nalón rupestre
5. La route des pétroglyphes de Pontevedra
6. L’art schématique de la Préhistoire en Estrémadure
7. L’art rupestre du nord de la Meseta
8. L’art rupestre de la lumière, du Système central à la rivière Águeda
9. La route des abris sous roche de La Manche
10. La route de l’art rupestre andalou
11. La route des chasseurs levantins du sud-est de la péninsule Ibérique
12. La route des grands abris sous roche du Levant
13. La route rupestre des Parcs Culturels d’Aragon
14. La Rioja rupestre
15. Grande Canarie, une île rupestre